Bréhat, l’île paradisiaque

Avant de continuer notre balade, nous avons fait une pause déjeuner au restaurant   
« Crec'h Kerio » un restaurant situé à quelques centaines de mètres du Port Clos.

Voilà un excellent restaurant de cuisine traditionnelle située dans une vieille maison de pierre rustique. Les plats que l'on nous a servis étaient excellents. Pour ma part j'ai choisi le rôti de porc au cidre avec les pommes de terre de l'île et un excellent fromage blanc au dessert. L'accueil est convivial. Je recommande ce restaurant. Nous nous sommes régalés, rassasiés et étions de bonne humeur pour repartir en balade sur les multiples chemins de l’île.

Nous avons poursuivi la découverte de Bréhat à l'île sud qui est très fleurie (d'où le surnom de Bréhat : l'île aux fleurs)

J'étais bluffée par la beauté de cette "ile aux fleurs" qui reste sans doute l'une des plus belles iles de France. Elle a un charme authentique et unique avec  de nombreuses variétés de fleurs qui colorent l’île : des plantes exotiques comme l’agave ou l’echium ; des fleurs comme l’hortensia, le mimosa, le mûrier, l’eucalyptus, l’aloes ou le camelia…

Mais la fleur qui symbolise le plus Bréhat est l’agapanthe qui fleurit d’avril à septembre et égaie les chemins de sa douce teinte de bleu-mauve.

C'est également sur cette partie de l'ile sud "ile aux fleurs" que l'on retrouve les habitants de Bréhat mais aussi de quoi louer un vélo pour se balader, des restaurants, crêperies, commerces...

Black Beautés Magazine a découvert pour vous l’archipel de Bréhat situé dans la région de la Bretagne (France). Bréhat a une histoire riche à vous partager avec ses magnifiques paysages qui s’offrent à tout le monde et cachent bon nombre de secrets que l'on vous fait découvrir dans cet article.

Pour découvrir cette belle île, nous avons opté pour une excursion commentée en bateau de 45 minutes pour ensuite débarquer sur l’île pour une visite libre. L'île est accessible uniquement par la mer.   

 

Un monde sans voiture

Après 45 minutes de traversée avec commentaires sur l’ile de Bréhat, nous avons débarqué à Port Clos sur l'île sud. C’est sur cette partie de Bréhat que vous verrez le plus de maisons et le plus de chemins. Aucun véhicule ne circule sauf les tracteurs, véhicule de médecin et des pompiers.  Pour moi c'était juste magique ! Un endroit qui a banni les voitures et qui laisse la place à la nature de s'exprimer, c'est juste magnifique ! 

Depuis la pointe de l'Arcouest, un service de navettes existe. L'île de Bréhat est constituée de deux îles principales (l'île nord et l'île sud) reliées entre elles par un pont.                                                                                                      

Les maisons de Bréhat sont magnifiques et pratiquement toutes sublimées par les fleurs de Bréhat.
Elles possèdent un nom sur leur portail, au-dessus de la porte ou le mur qui entoure la maison. Et très souvent ce nom est en breton.

Plus à l'écart, nous avons découvert la chapelle St Michel construite sur une butte qui offre une vue très dégagée sur l'île sud ; puis un ancien "moulin à marée" (le Birlot), qui utilisait l'énergie des marées pour actionner sa meule ; ainsi qu'un ancien fort et prison, abritant aujourd'hui des verreries d'art célèbres dans le monde entier, que vous pourrez visiter.

Nous nous sommes ensuite dirigés petit à petit vers le nord de Bréhat où l’on découvre une île sauvage avec des landes et rochers. Il y a un contraste assez important entre les 2 îles (l'île nord et l'île sud) le sud surnommé de Bréhat : l'île aux fleurs) avec ses palmiers, mimosas et autres. L'île nord est plus sauvage recouverte de lande. Pour accéder à l'île nord, vous devez traverser l'île sud.

Bienvenue sur la partie « sauvage » de Bréhat ! Ici il y a moins de routes, de grandes étendues. C’est sur l’île Nord que nous découvrons le Phare du Rosedo et le Sémaphore, ou tout au bout de l’île le Phare du Paon. L’île Nord s'emprunte par le Pont Vauban (un pont qui relie les deux îles). Nous avons découvert le port de la Corderie mais également profité des chemins discrets du côté nord-ouest, des landes avec quelques vaches qui remplacent les nombreuses fleurs de l'île sud.

Reportage par : Daffirma Ibamu
Photos : François Ravé

L'île de Bréhat